• 1er VOYAGE: LANGON - BAZAS - BASSIN D'ARCACHON

     

    Après des petits tours de test sur quelques heures dans les environs, le départ se fait sentir. Un week-end non pluvieux est enfin annoncé. OK, c'est décidé, carte Izzy Air pour le TER en poche, nous allons en profiter pour découvrir l'Aquitaine.

     

    Notre périple en vélo commença le dernier week-end de juillet, 30 et 31 juillet 2011 Langon - Le bassin d'Arcachon. Au total 2 jours et 170 km. France - Aquitaine - Gironde.

    •  SAMEDI 30 JUILLET : 1 er jour
    • Bordeaux - Langon : TER. Départ à 7h31. 

    Dans les rues de Bordeaux, il est 7h20, on pédale vite, le train part à 7h30, le levée fut difficile, le réveil n'a pas sonné, mais il fait déjà beau. Arrivées en gare, premier obstacle : c'est quoi le numéro, c'est où le quai 14 ? Il est 7h25, merde des escaliers à descendre, le monde qui sort des autres trains et... des escaliers à monter, il est 7h28, on ne l'aura jamais... Les vélos sont trop lourds avec nos bagages, on ne peut pas les soulever... 2 jeunes hommes nous aide à monter nos vélos. Ouf, on a 5 min d'avance par rapport à la SNCF... il est encore 7h28. Finalement ça commence bien. L'aide est appréciable, les gens sont encore civilisés. Vite, on demande à l'employé SNCF dans quel wagon l'on peut mettre nos vélos. Bon, ok, ils sont pas tous civilisés, il entame par "d'abord on est pas à vélo sur les quais" (c'est vrai il a raison, je comprends, mais avec aucun quidam à 7h30 du mat sur le quai et surtout à laboure, ont s'est permis, et puis un" Bonjour" de sa part aurait été sympathique), puis il enchaîne par "ensuite, vous n'avez qu'à chercher c'est en début ou fin de wagon"..... ok.....  bon.... no comment.... on file de fin de wagon en fin de wagon, ça fait 2 min que le controleur a sifflé le départ... Par chance sa collègue nous ayant vu, a cherché le bon wagon, et nous a fait signe. Très sympathique et aimable, un bonheur... ça compense son collègue mal réveillé.

    De beau tatouage de chaine de vélo sur les jambes, une barre de céréale et nous voilà à Langon. Notre arrêt. Le vrai départ est là.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    Le temps de tout remettre en place, de se refaire une beauté des mollets, et de faire l'arrêt pipi et ptit déj. Nous voilà partie, il est 9h30, direction Bazas par les petites routes. On passe par Coimères, Cazats et Bazas d'où on peut rejoindre la piste cyclabe jusqu'au bassin. Les vignes au bord des petites routes calment, longeant les anciennes cabanes à tabac, nous accompagnent pour cette première partie.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    30 premiers kilomètres, tout se passe bien. Pas de fatigue, pas de soucis. Premier cycliste croisé, un premier grand Bonjour, agréablement surprises, nous sommes ravies... il en faut peu pour être heureuse ! Il y a pleins de gentils par ici. Cyclotouriste ou cycliste en maillot, beaucoup d'aimabilité. Parfait ! Nous prenons notre temps, et gérons les petites côtes et les descentes. Moi je m'éclate avec ce premier compteur de vélo. Aller 20,30,40km sans pédaler... trop forte!

     

    • BAZAS

    Nous arrivons à Bazas, il doit être 11h30. Nous avons trouvé assez facilement la piste, même si nous nous sommes trompés de route dans un petit village. Et une côte pour rien ! Mais de jolis paysages !

    On voit du haut de la piste, l'église de Bazas. A l'intersection piste-route-ville, on réfléchi 2 secondes, voyant la route plongeant dans la ville, le balai incessant de voitures, le choc est rude, et l'envie ne nous prend pas de vouloir remonter une côte. On immortalise l'instant, photo, Bazas point de départ de la piste, Mios 69,5 km :

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    •  BAZAS - ROILLAN - Roquetaillade

    Nous poussons jusqu'à Roillan et continuons sur route jusqu'au château de Roquetaillade. Château fort ayant servi dans de nombreux films comme Fantomas ou plus récemment Le Pacte des Loups. Qui dit chateau fort, dit hauteur, qui dit hauteur dit côte.... arfff, allez ça fait du bien d'être enfin en haut.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    • ROQUETAILLADE - UZESTE

    Après 5 photos, on repart affronter la côte et rattraper les cyclistes en maillots. Allez ! Zou ! On les a pas retrouvé! ;o)

    Pose déjeuner à Uzeste, près de l'église collégiale, tombeau du pape Clément V. Aire de pique-nique en bord de ruisseau très agréable, avec toilettes et lavabos d'une propeté appréciable. C'est calme, l'arrêt vaut le déplacement.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    • UZESTE - VILLANDRAUT

    La piste cyclable étant plate, le départ se fait sans peine, on la reprend, pleine de force.

    Détour rapide par le château de Villandraut, château du Pape Clément V, château en bord de route...

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    •  VILLANDRAUT  - ST LEGER DE BALSON

    On croise des cyclo-campeurs en rade sur le bas coté, un pneu crevé, on demande si ils ont tout, et l'on continue notre chemin.

    Saint Léger de Balsan, arrêt obligatoire pour sa Fontaine Miraculeuse ! St Léger de Balsan qu'on a failli loupé, la signalisation étant parfois inexistante sur la piste cyclable. La curiosité nous ayant pris, on sort de la piste pour trouver le panneau "fontaine Sainte Claire", coup de pot.

    Oh miracle, on peut se rafraîchir !1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

     

     

     

     

     

     

     

    • St LEGER DE BALSAN - HOSTENS

    L'appel de la baignade se fait sentir. L'après-midi est déjà bien entamé, ont a hâte d'arriver aux lacs d'Hostens. Mais la route est longue, droite, interminable, alors on chante, et quand on en a marre de chanter, on fait une pointe à 30km/h et on relâche.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    Puis Hostens, dure réalisté, bourré de monde, bruyants. Nous avons eu du mal à nous détendre, juste le temps d'une courte baignade, et de sécher avec le soleil toujours bien chaud. Et on repart, il doit être aux alentours de 19h30. Finalement ont a hâte de partir d'Hostens, pas pour les serpents qu'il y a dans l'eau mais pour les gens et le bruit impossible. On prend quand même une photo vite fait en partant.

    Bon parlons de choses serieuses, il est 20h on a faim ! On prend à emporter un des seuls resto d'ouvert : frites, poulets et calamards.... remplie d'huiles, infecte et pas cuit, encore surgelé. Hostens décidemment, une ville pleine de charme!!!

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    • QUELQUE PART ENTRE HOSTENS et BELIN-BELIET

      1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

      1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

      1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    BILAN DE LA JOURNEE :

    - 97 km.... ah ouais quand même... on peut faire ça, nous !

    - Nous avons survécu et nous ne nous sommes pas entretuées malgré quelques coups de gueule.

    - Beaucoup de tatouages noires sur les jambes.

    - 2 biches et plusieurs serpents écrasés (seulement les serpents).

    - Mal aux pouces gauches pour toutes 2. Gwen a mal au dos, son vélo vendu par un pro fait "pour elle" n'est pas adpatée. Trop grand, mais elle n'a pas eu le temps de l'essayé convenablement. Le gars avait pris mes mesures, mais pas les siennes. Ses vitesses passent très mals.

     

     

     

     

     

    • DIMANCHE 31 JUILLET 2011 : 2ème jour
    • Quelques heures plus tard, et un peu plus loin

    Une nuit difficile, pas de horde sauvage mais un petit rongeur s'acharnant une bonne partie de la nuit sur la tente. Satisfaction matinale, brume et levée du soleil. Insatisfaction, mon pouce gauche me fait très mal, sûrement une luxation.

     

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    Motivées, rassasiées, mal partout, nous repartons. Fraîchement, comme un matin d'été brumeux à 8h00 du mat.

    Pas âme qui vive mis à part des chiens aboyants à tue-tête et des chasseurs de champignons. Eux aussi nous disent Bonjour, c'est agréable.

     

    • Quelque part - BELIN BELIET

    Après une cinquantaine d'arrêts pour excuse bidon, on stop quelques instants au dessus d'un pont au-dessus des arbres. La vue est atypique, on se croirait dans un autre pays, ou dans un film documentaire sur les singes, tel que "Gorilles dans la brume" (ou en Gwada).

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    J'avais dit qu'il y avait des gorilles !

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

    On se pose des questions, la meute de chiens continue à aboyer, comme si ils se rapprochaient. Ils nous suivent c'est sûr ! Mince ! Vite !  Faut les semer. Direction prochain arrêt !

     

    • BELIN BELIET - SALLES

    Petit prétexte pour s'arrêter de nouveau, le paysage et le serpent mort.

    Après recherche, il semblerait que se soit une couleuvre verte et jaune Hierophis viridiflavus.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

    Arrêt à Salles pour complément de ptit déj. Un petit chocolat chaud, et des gourdes bien fraîches.

     

    • SALLES - MIOS - BIGANOS - Le Bassin d'Arcachon

    L'arrivée sur Biganos nous indique que nous sommes bien sur le bassin, beaucoup plus de monde, des cyclistes pas aimables, du bruits, de la circulation...

    Nous cherchons la piste cyclabe à Biganos. Ayant traversé la ville sur une départementale, on sent bien que ce n'est pas la piste cyclable. Arrêté à hauteur de la caserne des pompiers, un autochtone sort de chez lui et nous demande si l'on cherche quelque chose. Ah bah, ça, le nez dans le carte, c'est sûr !

    Ravie, je vais à sa rencontre. Lui demandant, d'un un resto qui fait moule-frites et de deux la piste en direction d'Audenge.

    Tout content de renseigner et de discuter, il nous indique une petite cabane à Moules-Frites à 60m...  au bord de la départementale.... mouais bon.... on avait plus dans l'idée de manger en bord de plage, peut être plus calme. Du coup, on emprunte la direction de la piste cyclable à travers un petit chemin de rando VTT. Heureusement nos pneus sont adaptés, y'a plus qu'à pédaler pour pas rester coincés dans le sable.

     

    • AUDENGE - LANTON - CASSY - TAUSSAT

    On cherche, on a faim, 10km+ 2km + 2km, ça commence à faire. Un restaurant moules-frites par pitié. Une dame âgée nous indique un resto du côté du port de pêche à Taussat. Bon OK, encore 2 km. Taussat. On trouve le port... de plaisance, mais Gwen me remet sur le droit chemin... port de pêche. On trouve le restaurant,... point de moules frites. Le serveur nous indique un resto appelé Moule and Co..... avec ça, ça devrait le faire !

    Vélos posés en vue. On peut se restaurer. Mmmmh, enfin, on les aura mérité nos moules-frites. Ce n'est pas transcendant, mais mieux que rien.

     

    Une vue magnique du bassin.... bah où qu'elle est l'eau ? TOUT CA POUR CA... c'est sympa quand même.

    1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon1er voyage : Langon - Bazas - Bassin d'Arcachon

     

     

    • TAUSSAT - BIGANOS - Bordeaux

    Déjeuner terminé, on repart, il est pas loin de 15h30. Mal de pouce, léger mal aux fesses, et envie d'une grosse sieste, nous font dire à l'unanimité que l'on retourne sur Biganos pour prendre le TER. Retour sur Bordeaux.

    TER pour Biganos à 16h48. Parfait, on a 20 mn d'attente en gare. Pas d'autre vélo en vue, pas d'employé SNCF pour préparer notre monté, non plus.

    Le train arrive, et là c'est l'horreur, plein de gens veulent prendre le train. 2 jeunes cyclistes, nous passent devant en courant. La bagarre pour rentrer dans le train. Il reste 2 places pour vélo. Au total, nous sommes 3, une femme attend derrière moi. Les 2 emplacements sont squattés par un homme avec une poucette. La femme lui demande de se bouger, car c'est l'emplacement des vélos (wagon vélo) et que l'on va tombé. Mais Monsieur râle, et nous dit qu'on a qu'a rentrer par la piste cyclabe. Bref, bonne humeur assuré. Il se bouge après avoir râlé. Gwen va mettre son vélo. Les 2 jeunes ou les autres ne l'aide même pas à monter son vélo. On est loin, des "Bonjour" et de la quiétude que l'on a pu trouver entre Langon et Mios.

    Je laisse ma place à la femme. Elle me remercie et nous aide pour ranger les bagages et aide Gwen pour son vélo. C'est quand même bien que se soit une femme d'une quarantaine d'année qui nous aide, et non les hommes, restés là a regarder. Dans tout voyage on trouve la contre-partie. A l'aller 2 jeunes nous ont aidé, au retout c'est la guerre !

    Sans compter, un vieux râleur pestiferrant contre tous et n'importe quoi. Il est bizarre ce compartiment à vélo sans cycliste, mais plein de gens qui râlent !

    Bref, arrivé en gare Terminus. Ah bah tiens, des gens montent... avant même qu'on soit descendu, nous ou quelqu'un du wagon... on sait jamais au cas où le train ne parte sans eux. Vas-y que c'est facile de descendre tes vélos dans ses conditions !

     

    BILAN DE LA JOURNEE :

    - 73 km ... quand même !

    - Toujours mal aux pouces, pour ma part un trajet que sur grand plateau, impossible de passer les vitesses sans mon pouce.

    - Plusieurs serpents morts.

    - Des gens beaucoup moins sympathiques, mais le bistrot du matin et la moulerie étaient agréables et ils nous on proposés de l'eau fraîche pour nos gourdasses.

     

     

     

    BILAN DES 2 JOURS : 170 km

    Une très bonne expérience que nous allons renouveler rapidement et profiter de nos week-end ensoleillés.

    Ca nous a permis de savoir que l'on pouvait rouler, et rouler, et rouler.... Et ça c'est plutôt pas mal. Ca nous a permis de rencontrer des gens aimables.... d'autres moins, mais justifié par l'approche des villes, c'est malheureux mais c'est comme ça.

    Savoir que le vélo de Gwen doit subir quelques modifications.

    Quant à moi, forger mon pouce.

    On a bronzé.

    Et on a jamais autant dormi qu'à notre retour. Nous n'avons même pas pris le temps de manger, nous ronflions déjà. Un bon week-end en somme et bien réel !

     

     

     

    Plan Openrunner : taper 1143727

    Langon - Bazas - Biganos : très soft. Accessible à tous, même la partie sur route.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    SEGONDS
    Mardi 4 Mars 2014 à 11:12

    Bonjour, j'ai 73ans et je voudrais savoir si les petites côtes entre Lagon et Bazas sont difficiles à gravir pour quelqu'un de mon âge, même si je suis un peu rôdé...Pourquoi n'êtes-vous pas passé par Roaillan ?

    Merci de me répondre, et chapeau bas pour votrs blog.
    Cordialement, Bernard Segonds Montpellier

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 2 Septembre 2013 à 12:11

    A vous tous et toutes mes salutations et un grand merci pour vos commentaires  sur vos sorties et vos découvertes aux abords des pistes. A bientôt au départ de Langon, si vous le voulez bien...Alain

     

    4
    abeillle
    Lundi 29 Août 2011 à 10:58

    Oui, c'est à ce système que je pensais en parlant de "levier". On l'a eu sur nos vélos loués pendant les vacances en France. Il est nul car beaucoup trop dur à manier. Si vous avez l'occasion de changer, changez pour le "grip-shift", ça fait une sacrée différence de comfort!

    3
    invocud Profil de invocud
    Samedi 27 Août 2011 à 18:15

    Ce n'est pas le système grip-shift mais comme sur ce lien http://img5.cherchons.com/marchand/pmcdn.priceminister.com/photo/848986606.jpg a passer avec le doigt ou le pousse. D'où une bonne endurance des doigts....

    L'Allemagne en vélo est tout à fait envisageable. Nous aimerions y a faire un tour. Merci pour l'info. La Hollande nous tente aussi... peut-être même un tour du monde... enfin ça on verra.

    2
    abeillle
    Samedi 27 Août 2011 à 16:01

    Pourquoi ce mal de pouce? Vous avez un système de levier pour changer de vitesse? (en quel cas je comprends, il n'est pas agréable comparé au système grip-shift)

    Faudrait que vous alliez faire du vélo en Allemagne - le vélotourisme y est une véritable institution depuis des décennies, ce qui signifie que les pistes sont bien indiquées par les panneaux, il y a d'innombrables guides avec cartes exprès pour les vélotouristes et les cyclistes dans les trains sont plus solidaires aussi (à en croire mes parents qui se font régulièrement des virées comme ça).

     

    1
    Feenalia
    Jeudi 4 Août 2011 à 08:53

    "De beau tatouage de chaine de vélo sur les jambes" C'est une idée à creuser tiens !
    Ca vait l'air bien sympa en tout cas. Je suis pas certaine que j'aurai fait le quart de la moitié de votre trajet. Moi, 20 bornes et je suis out. Et bien sympa vos photos :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :